Studio Héno Architectes
P1.jpg

La fourmilière EUROPAN 14

Mention spéciale du jury (2ème place ex-aequo)

La fourmilière propose, sous forme d'une fiction inspirée de la fable de La Fontaine, une stratégie d'hybridation de la zone commerciale Gramont à Toulouse. Des fourmis collaboratives, figurant des habitants et des acteurs publics/privés, viennent en aide à des cigales, principaux acteurs et commerçants de la zone.

En profitant de l’attractivité des enseignes nationales déjà présentes, et en y associant progressivement des activités locales, nous préparons un cadre propice à l’installation de nouveaux habitants afin de construire une zone « hurbanisée », engagée dans un processus d'évolution permanente.

La zone se métamorphose d'un lieu d'échanges de biens et de services monofonctionnels en un site de vie plurielle, à partir des situations existantes et de négociations entre les différents acteurs du site.

Suturer un urbanisme de plaques

Suturer un urbanisme de plaques

A l’échelle de la métropole, le projet donne de la cohérence à un urbanisme décousu, fait de ‘plaques’ type lotissement, zone commerciale et bord de périphérique. Pour combattre les enclaves il s’organise autour de quatre galeries (la galerie vitrine, la galerie affranchie, l’envers de la galerie et la galerie flâneuse), que les fourmis viennent creuser afin de restructurer les déplacements et suturer le site.

Scénariser une problématique

Scénariser une problématique

La zone commerciale, ayant atteint
Son modèle de fin.
Se trouva fort dépourvue
Quand la ville fut venue. 
Pas un seul petit morceau
De place ou de préau.
Elle alla crier à l’aide
A la ville son remède.
La priant de lui prêter
Quelques urbanités pour subsister
Jusqu’à l’expansion nouvelle. 
“Je vous paierai, lui dit-elle, 
En vous offrant plus de place
Interêt commun, sans menaces.”
La ville un peu rêveuse
En voit ici un atout sans frein. 
“Que faisiez vous aux temps anciens ? 
Dit-elle  cette entrepreneuse. 
- Surtout le jour à tout venant
Je produisais, ne vous déplaise. 
- Vous produisiez? Je suis fort aise : 
Eh bien! Fructifiez, maintenant!”

Anticiper les futures friches commerciales

Anticiper les futures friches commerciales

L’étalement urbain a largement montré ses limites, notamment énergétiques et sociales, or on continue tête baissée d’établir de grandes distances entre travailler et habiter. La fourmilière traite de la capacité des villes à se construire sur elles-même, à puiser dans leurs ressources existantes, dans une logique de résilience et de complémentarité pour concilier lieux de travail et lieux de vie. L’ancienne notion d’espace productif est réinventé pour faire émerger des nouvelles formes urbaines et humaines : “hurbaines”. La ville renouvelée, diverse et évolutive, est ici une solution pour prévenir un modèle commercial contemporain montrant des faiblesses. Il s’agit d’anticiper de futures friches commerciales (a l’instar des friches industrielles) et d’organiser le développement de la ville durablement en conciliant l’accueil des citoyens, des activités et des mobilités dans une garantie équitable de qualité de vie.

P9.jpg
P10.jpg
Déconstruire l'hypermarché, la boîte à chaussures et la rue de desserte.

Déconstruire l'hypermarché, la boîte à chaussures et la rue de desserte.

La fourmilière s’attaque aux 3 modèles caractéristiques de la zone: l’hypermarché, la boîte commerciale et la rue de desserte. Pour conserver et amplifier les activités existantes, nous proposons aux cigales de vendre, mettre en location ou rénover une partie de leur bien. Ensuite les fourmis activent les nouveaux lots par des occupations temporaires compatibles avec la vie actuelle. Puis les cigales déconstruisent en ouvrant les limites et les façades, pendant que les fourmis installent de premières constructions légères. Enfin, les fourmis et les cigales reconstruisent ensemble 3 nouveaux modèles inspirés de la ville centre: l'îlot, la façade et la place. C’est alors des hybridations pérennes qui envahissent la zone. Ces constructions sont la confirmation de la transformation de la zone en un quartier de ville productive.

P8.jpg